Mexique : les recherches de survivants interrompues plusieurs heures par un nouveau séisme

A Mexico, le contre-la-montre des opérations de sauvetage a repris sur au moins cinq sites, selon la mairie.

Une opération de sauvetage à Mexico, le 23 septembre 2017, après le séisme qui a secoué la capitale mexicaine, le 19 septembre.
Une opération de sauvetage à Mexico, le 23 septembre 2017, après le séisme qui a secoué la capitale mexicaine, le 19 septembre. (JOSE LUIS GONZALEZ / X03746)

Le Mexique a de nouveau tremblé. Les recherches de survivants après le séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le pays le 19 septembre et fait au moins 305 morts, ont été interrompues plusieurs heures, samedi 23 septembre à Mexico, en raison d'une nouvelle secousse de magnitude 6,1 dans l'Etat d'Oaxaca.

A Mexico, l'alerte a poussé dans la rue de nombreux habitants, quittant dans la précipitation leurs logements, parfois encore en pyjama ou pieds nus. Deux femmes, âgées de 52 et 80 ans, sont mortes d'un infarctus au moment de l'évacuation de leurs logements, dans le centre et le sud de la ville, selon le journal Reforma. Dans le centre-ville touristique, visiteurs et employés d'hôtels sont restés rassemblés sur les places et points d'évacuation jusqu'à la levée de l'alerte, un peu plus d'une heure après la secousse.

Une trentaine de personnes encore disparues

A Mexico, le contre-la-montre des opérations de sauvetage a repris sur au moins cinq sites, selon la mairie. Miguel Angel Mancera, le maire de Mexico, a expliqué qu'une trentaine de personnes sont encore portées disparues. Il a martelé sur Twitter samedi que "les consignes et la priorité des équipes de secouristes sont de continuer les recherches et les sauvetages".

Le tremblement de terre de mardi est survenu trente-deux ans jour pour jour après celui de 1985 qui avait fait plus de 10 000 morts – jusqu'à 30 000 selon certaines estimations –, et qui reste un traumatisme national.