Séisme à Taïwan : une centaine de personnes encore sous les gravats

Quelque 28 personnes sont mortes dans le séisme qui a secoué le sud de l'île, samedi 6 février. Et 120 toujours sous les décombres.

France 2

Piégés pendant près de deux jours sous les gravats, des enfants sont vivants. Un peu plus loin, un homme tient sur ses deux jambes. Il fait partie de ceux qui ont eu de la chance, après le séisme qui a secoué Taïwan, samedi 6 février tôt le matin. Dans les décombres de ces immeubles, 48 heures plus tard, il faut déblayer, extraire des chaises ou des canapés.

Des défauts de construction ?

"A chaque fois que l'on repère quelqu'un, il nous faut huit à dix heures pour l'extraire. Plus de 100 personnes sont encore prises au piège", explique William Lai, le maire de Tainan.

La secousse de 6,4 sur l'échelle de Richter a fait d'importants dégâts. Certains dénoncent des défauts de construction, une enquête a été ouverte. Selon les autorités, plus de 300 personnes se trouvaient là au moment du séisme, des Taïwanais qui s'apprêtaient à fêter le Nouvel An chinois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des secouristes travaillent dans les décombres d\'un groupe d\'immeubles de 16 étages, où des dizaines de personnes ont été ensevelies après un tremblement de Terre, le 7 février 2016 à Tainan (Taïwan). Le bilan total du séisme de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de Taïwan le 6 février s\'élève à 114 morts, dont 112 dans ce complexe.
Des secouristes travaillent dans les décombres d'un groupe d'immeubles de 16 étages, où des dizaines de personnes ont été ensevelies après un tremblement de Terre, le 7 février 2016 à Tainan (Taïwan). Le bilan total du séisme de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de Taïwan le 6 février s'élève à 114 morts, dont 112 dans ce complexe. (TYRONE SIU / REUTERS)