Cet article date de plus de neuf ans.

Après le séisme, nuit sans sommeil à Modène

Touchés par deux séismes en 10 jours, les habitants d'Émilie-Romagne se sont tournés vers les camps de tentes dressés près de chaque ville ou village. Déjà traumatisés par le premier tremblement terre la semaine dernière, beaucoup ont été contraints de quitter les bâtiments fragilisés. La secousse d'hier a fait au moins 16 morts, et les secours n'ont pas fini de fouiller les décombres.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Beaucoup ont dormi tout habillés. Les autorités italiennes estiment que 14.000 personnes ont du quitter leur domicile suite au séisme d'hier. Le tremblement de terre d'il y a 10 jours avait déjà fait de 5.000 habitants des sans-abri. D'autres ont préféré la sécurité du coffre de leur voiture ou des camps de tentes plantés depuis le précédent séisme.

Dans la nuit, 21 secousses se sont déclencées dans la région. La plupart étaient imperceptibles, mais une a atteint une amgnitude de 3,54, suffisante pour être resentie.

"Les gens commençaient juste à rentrer à la maison"

Cette nouvelle catastrophe prolonge et aggrave l'état d'urgence dans la région. "La population commençait à être un peu plus tranquille et à rentrer à la maison. Les gens doivent une nouvelle fois vivre loin de leur domicile , regrette Salvatore Iannizzoto, chef de la police de la province de Modène.

Le séisme d'hier a provoqué l'effondrement de bâtiments déjà fragilisés par celui du 20 mai. Des maisons et des immeubles mais aussi des hangars et des usines.

"Le bâtiment était tout fissuré "

C'est là que les secours ont trouvé les corps de la plupart des victimes. A l'entreprise Meta, le travail avait repris lundi, après une semaine d'arrêt consécutive au premier tremblement de terre. Selon l'un des rescapés de ce site Mohammed "le bâtiment était tout fissuré ". Au moins deux de ses collègues sont morts hier quand il s'est écroulé.

"L'Etat fera tout son possible et dans les plus brefs délais pour assurer un retour à la vie normale et aux activités productives", a promis hier Mario monti, le président du Conseil italien. Le conseil des ministres d'aujourd'hui sera largement consacré à la situation dans le nord du pays.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.