Sécheresse : face à l'interdiction d'arroser, une ville fait don de ses fleurs à ses habitants

Publié Mis à jour
Sécheresse : face à l'interdiction d'arroser, une ville fait don de ses fleurs à ses habitants
Article rédigé par
M. Tregouet, S. Soviller, E. Lepage - France 2
France Télévisions

Dans la commune de Chateaulin, dans le Finistère, un arrêté préfectoral indique que seules les plantations en pleine terre de moins d'un an peuvent être arrosées. La totalité des 191 pots de fleurs installés sur les quais de la ville ont été enlevés et donnés aux habitants.

Il est peu commun de voir les ponts de Chateaulin (Finistère) sans leurs bacs à fleurs. Les agents municipaux qui avaient travaillé à son embellissement au printemps ont dû travailler à vider la ville de ses couleurs. "Ça fait triste, surtout qu'on a passé du temps à les faire. C'est surtout ça. Les gens vont venir les chercher, le reste va partir à la poubelle", se lamente Jean René. La responsable des espaces verts, qui supervise cette opération, s'est retrouvée désemparée face aux restrictions d'eau. Un arrêté préfectoral interdit l'arrosage des bacs à fleurs.

"On les admirait sur le pont quand on passait"

"J'ai essayé de mettre des menthes, des sauges, des agapanthes, des tagètes. Tout ça, ce sont des plantes qui résistent très, très bien à la chaleur. Mais là, trop, c'est trop. Elles ne peuvent pas", regrette Élise Léon. Face à la situation, la ville a donc pris une décision inédite : faire don de ces fleurs perdues aux habitants. "On les admirait sur le pont quand on passait, on se disait que c'était vraiment magnifique. Du coup, on s'est dits que c'était la bonne opportunité, et puis c'est quand même dommage de laisser perdre de jolies plantes comme ça", explique l'un d'eux.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.