Vague de froid : déjà plus d'une vingtaine de morts en Europe

Au moins 23 personnes ont péri à cause du froid depuis vendredi, dont neuf en Pologne, cinq en Lituanie et trois en France.

Un sans-abri dans une rue à Cologne en Allemagne, le 27 février 2018.
Un sans-abri dans une rue à Cologne en Allemagne, le 27 février 2018. (HENNING KAISER / DPA)

L'Europe souffre du froid. De la Baltique à la Méditerranée, le continent restait saisie, mardi 27 février, par un froid glacial venu de Sibérie qui a fait plus d'une vingtaine de morts en quatre jours. Cette vague de froid, surnommée "La Bête de l'Est" par les médias britanniques, "L'Ours de Sibérie" aux Pays-Bas, le "canon à neige" en Suède ou le "Moscou-Paris" en France, fait craindre pour la santé des plus fragiles, sans-abri ou personnes âgées en particulier.

Records de températures

Les températures devaient rester glaciales dans la nuit de mardi à mercredi, avec par exemple -24°C attendus par endroits en Allemagne, -29°C en Estonie et -18°C en République tchèque. En Suède, -39,6°C ont été relevés lundi en Laponie et l'Autriche a enregistré -25,4°C à Flattnitz (sud), un record pour février.

Au moins 23 personnes ont péri à cause du froid depuis vendredi. Neuf sont mortes en Pologne dont cinq durant la nuit de lundi à mardi. Trois sans-abri sont décédés en France, tout comme en République tchèque. Cinq sont mortes en Lituanie, deux en Roumanie dont une femme de 83 ans retrouvée recouverte par la neige dans la rue, et un sans-abri en Italie. En Estonie, le froid a fait sept morts sur l'ensemble de février.