Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Circulation alternée : est-ce la bonne solution ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
SOPHIE RODIER, ALEXIA KEFALAS, RAPHAËLLE DUROSELLE - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Cette procédure, exceptionnelle à Paris, est habituelle à Rome et Athènes. Mais les résultats sont mitigés.

La circulation alternée qui entre en vigueur lundi 17 mars à Paris et la petite couronne est une mesure exceptionnelle en France. En revanche, elle est habituelle à Rome, la capitale italienne, et à Athènes, la capitale grecque et ville la plus polluée d'Europe. Mais est-ce la bonne solution ?

Oui, la circulation est la première cause de pollution aux particules fines

"C'est une part très importante, de l'ordre de 40% en région parisienne", explique Jean-Félix Bernard, président d'Airparif.

Oui, la procédure appliquée en 1997 a été efficace

Elle a laissé de mauvais souvenirs aux automobilistes mais elle a convaincu les scientifiques. "Il y a eu une baisse d'environ 20% des polluants", rappelle le président d'Airparif.

Non, c'est inefficace à l'étranger

A Athènes, la procédure existe depuis 1982, et est appliquée onze mois par an. Mais les résultats ne sont pas là. Les Grecs détournent l'interdiction de circulation avec deux voitures : l'une avec une plaque au numéro pair, et l'autre disposant d'une plaque au numéro impair. A Rome et Milan, en Italie, la mesure prévoit de nombreuses exceptions qui la rendent inefficace.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.