Pollution : une étude dénonce la responsabilité des SUV

La fondation WWF publie mardi 6 octobre une étude qui dénonce l'augmentation de la vente de SUV, responsable d'importantes émissions de CO2.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Paris, une voiture neuve sur deux est un SUV, un véhicule utilitaire sportif. Alors que les ventes de Berlines ont chuté ces dix dernières années, celles des SUV bondissent jusqu'à atteindre 38% de part de marché en France. C'est une mauvaise nouvelle pour la planète, selon les calculs d'une association écologiste qui estime que les SUV sont la deuxième source de hausse des émissions de CO2 après l'aérien. Ils en dégagent 20% de plus qu'une voiture standard.

Des SUV souvent électriques ou hybrides

Les conducteurs de SUV, eux, se défendent. Ils estiment être injustement pointés du doigt. Pour les constructeurs, la vente de SUV, souvent électriques ou hybrides, fait reculer les émissions de CO2. Parmi les propositions de WWF, qui publie l'étude sur les SUV mardi 6 octobre, pour mettre un coup de frein sur la vente de ce type de véhicules, figure la création d'un malus calculé sur le poids du véhicule. Mais Bercy a d'ores et déjà exclu cette possibilité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le périphérique à Paris, le 31 mai 2020. 
Le périphérique à Paris, le 31 mai 2020.  (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)