Pollution aux particules fines : des procédures d'alerte déclenchées de la Bretagne à la Normandie

Trois départements bretons et trois départements normands sont touchés par un épisode de pollution lié à un niveau élevé de particules fines PM10 dans l'atmosphère.

Un épisode de pollution de l\'air touche les Côtes-d\'Armor le 24 janvier 2017.
Un épisode de pollution de l'air touche les Côtes-d'Armor le 24 janvier 2017. (MAXPPP)

La zone concernée va du Finistère à la Seine-Maritime. Des procédures d'alerte à la pollution ont été déclenchées, samedi 20 et dimanche 21 avril, par les préfectures, qui demandent aux automobilistes de réduire leur vitesse de 20 km/h sur les 2x2 voies. Trois départements bretons – le Finistère, les Côtes-d'Armor et l'Ille-et-Vilaine –ainsi que trois départements normands – la Manche, le Calvados et la Seine-Maritime – sont touchés par un épisode de pollution lié à un niveau élevé de particules fines PM10 dans l'atmosphère.

"Eviter de sortir et de faire du sport"

Dimanche matin, sur Twitter, la préfecture du Finistère a notamment annoncé le "maintien des recommandations diffusées [samedi], notamment l'abaissement de vitesse maximale sur les routes à 2x2 voies de 110 à 90 km/h".

Idem dans les Côtes-d'Armor où une procédure d'alerte à la pollution est activée depuis samedi et "jusqu'à nouvel ordre" en raison d'un niveau élevé de particules fines PM10, selon la préfecture. L'Ille-et-Vilaine est également concernée. "Pour les personnes vulnérables, éviter de sortir dehors et de faire du sport", a indiqué la préfecture du département sur Twitter.