Pollution : les grandes villes étouffent

Le pic de pollution ayant eu lieu ces derniers jours à Paris et Lyon notamment a rappelé que le problème de la pollution aux particules fines était une affaire de santé majeure.

France 3

Si les mesures de circulation alternée ont été levées à Paris et Lyon pour le week-end, le pic de pollution aux particules fines a montré une nouvelle fois que les grandes villes étaient particulièrement menacées par ce phénomène qui devient récurrent. Pour les médecins, cette pollution est clairement un facteur déclencheur ou aggravant pour de nombreuses pathologies respiratoires.

La plupart des grandes villes concernées

A Lyon et Villeurbanne (Rhône), la circulation alternée était testée pour la première fois vendredi 9 décembre, à la surprise de la plupart des automobilistes, peu accoutumés à la mise en place de mesures telles que celle-ci, habituellement réservée à Paris et sa banlieue. D'autres grandes villes françaises comme Rouen ont, de leur côté, abaissé de 20 km/h la vitesse maximale afin de limiter les risques d'atteinte du seuil d'alerte.

Le JT
Les autres sujets du JT
La circulation alternée était effective depuis mardi 6 décembre à Paris et vendredi 9 décembre à Lyon.
La circulation alternée était effective depuis mardi 6 décembre à Paris et vendredi 9 décembre à Lyon. (CITIZENSIDE/CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE)