Cet article date de plus de quatre ans.

Pic de pollution à Lyon : pas de circulation alternée, mais une baisse de la vitesse

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Pic de pollution à Lyon : pas de circulation alternée mais une baisse de la vitesse
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À Lyon (Rhône), certains réclament la mise en place de la circulation alternée à cause des pics de pollution constatés dans la région lyonnaise.

Alors que des taux de pollution importants sont constatés dans la région lyonnaise, la circulation alternée n'a pas encore été mise en place à Lyon (Rhône). "La préfecture assure que les niveaux de pollution observés ces derniers jours à Lyon sont inférieurs à ceux que l'on a pu voir sur Paris. Or, pour que la circulation alternée soit éventuellement mise en place, il faudrait un seuil de pollution de 80 microgrammes de particules fines par mètre cube pendant quatre jours consécutifs et ça n'a pas été le cas à Lyon", explique Denis Sébastien, en direct de la capitale des Gaules.

L'abaissement de la vitesse de 20km/h sur les grands axes

Autre élément d'explication, il y a depuis plusieurs jours à Lyon, une grève ponctuelle des métros, notamment aux heures de pointe. "Difficile dans ces conditions de demander aux automobilistes de laisser de côté leur voiture pour se rabattre sur les transports en commun. Faute de circulation alternée, il faut se contenter de mesurer comme l'abaissement de la vitesse de 20km/h sur la plupart des grands axes autour de Lyon et de Grenoble", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.