La pollution aux particules fines, ce poison invisible

Les particules fines sont invisibles à l'oeil nu, mais leur impact sur notre santé est réel : irritation de la gorge, des yeux voire crise d'asthme.

FRANCE 2

Les élèves ont déserté leur terrain de basket. Un épais nuage de pollution a pris ses quartiers dans la cour d'une école de Lyon. Impossible de faire du sport en extérieur. "La consigne, c'est simplement de réussir à adapter les activités. Ne pas être sur des efforts intenses en extérieur", explique Olivier Da Costa, professeur d'EPS. La ville de Lyon, mais aussi celle de Grenoble ou encore l'agglomération parisienne sont particulièrement touchées par ce pic de pollution.

D'une rhinite au service de réanimation

Les enfants, personnes âgées, fragiles et déjà malades sont les plus vulnérables. "J'ai eu une rhinite qui s'est transformée peut-être en bronchite et puis en crise, j'ai fini en réanimation", relate Régine Jimenez depuis son lit d'hôpital. Chaque année, la pollution serait responsable de plus de 40 000 décès prématurés.

Le JT
Les autres sujets du JT
La carte de la pollution aux particules fines
La carte de la pollution aux particules fines (FRANCE 2)