Cet article date de plus de sept ans.

Orages : plus de 500.000 impacts de foudre en juillet

Après un printemps froid et un début d'été très chaud, les orages ont frappé fort le mois dernier. En neuf ans, juillet 2013 a été le deuxième mois le plus foudroyé, après juillet 2006. 527.496 coups de foudre sont tombés sur l'ensemble du pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Celik Erkul Maxppp)

Si les orages ont commencé à se manifester fin juin, c'est au cours du mois de
juillet que le nombre de coups de foudre constatés a été inhabituel. Pour la seconde fois depuis neuf ans, le nombre d'impacts de foudre frappant les terres françaises a battu un record : 527.496 impacts ont été enregistrés, presque cinq fois plus qu'en 2012 et  2011.

100.000 impacts en un jour

Selon Stéphane Schmitt de Météorage, le nombre de jours d'orages n'est pas particulièrement inhabituel "ce qui est considérable, c'est le nombre de grosses journées orageuses"  . 17 jours avec plus de 10.000 impacts aux sols en juillet 2013 contre 5 jours comparables en 2011 et 2012. Sur la seule journée du 27 juillet, plus de 100.000 impacts ont été relevés

Les orages, habituels en été, ont été particulièrement violents en juillet. Selon Patrick Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France, la présence de "cumulonimbus" -  nuages verticaux - très développés, a mis "en jeu beaucoup de puissance, des vents
très forts, des grêlons très développés
". Plusieurs rafales de vent "largement
au-dessus de 100 km/h, et parfois même pouvant dépasser les 150 km/h
" ont
également été constatées, ce qui est assez rare, sous un orage.

Il explique que "quand on a beaucoup d'air chaud (...) et de l'air froid qui arrive par dessus, une sorte de machine se développe
et peut devenir parfois très violente
". Or cette année,
"l'air chaud s'est installé sur le pays pendant la  première quinzaine de juillet ", suivi par un air un peu plus humide, ce qui a provoqué les violents orages.

De nombreux dégâts

Le Sud-Ouest a été particulièrement frappé par ces impacts
de foudre, ainsi qu'une ligne allant de Bordeaux à Charleville Mézières. A chaque passage orageux, les dégâts sont considérables. Des
accidents parfois mortels ont été constatées à l'occasion de ces violents
orages. Des dizaines de milliers de foyers sans électricité, des caves
inondées, des chutes d'arbres ont également perturbé le trafic ferroviaire.

Autres victimes des intempéries : les viticulteurs ont
vu des milliers d'hectares de vignes ravagées
par des grêlons de la taille de balles
de ping pong, dans le Bordelais, en Bourgogne, en Touraine. Galois se veut plutôt rassurant pour la fin de l'été: "à partir de vendredi,  c'est le retour à un temps plus calme ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Orages

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.