Orages : dans le Gers, un vignoble détruit

Dans le Gers, après les violents orages de grêles qui ont secoué la France mercredi 18 juillet, des viticulteurs ont perdu presque toute leur récolte.

France 3

Percés, noircis, en train de pourrir, les grains de raisin sont à l'agonie. La quasi-totalité d'une année de récolte est détruite pour ce vigneron de Mirepoix dans le Gers. "Sur des grappes qui doivent avoir 150 grains propres, on va avoir 10 grains qui vont rester pour les vendanges", explique-t-il en faisant le tour de ses vignes. Des rangs de vigne inexploitables, frappés par la grêle mercredi 18 juillet. Le ciel s'est assombri d'un coup, les grêlons ont frappé le sol abondamment et les 30 hectares du vignoble n'ont pas résisté.

Seulement 20% de la récolte de sauvée

Un autre vigneron de la région répand un sulfatage à base de cuivre pour aider à la cicatrisation des plaies sur les feuilles, les branches et les raisins. Une solution qui ne lui permettra de sauver que 20% de sa récolte au mieux, et qui ne lui permettra de produire qu'une infime quantité de vin. Une année blanche qu'il faudra amortir. Pour ce vigneron, les pertes se chiffrent en centaines de milliers d'euros : "On sait que c'est dur pour les deux trois ans qui vont suivre". Les assurances permettront d'y voir plus clair, mais en 60 ans d'exploitation, le viticulteur n'avait jamais vu de tels dégâts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un orage se prépare dans la campagne lyonnaise, le 5 juillet 2006.
Un orage se prépare dans la campagne lyonnaise, le 5 juillet 2006. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)