Cet article date de plus de trois ans.

Val d'Isère propose du ski d'été, pour les "passionnés" et à condition d'en avoir les moyens

Le domaine de Val d'Isère en Savoie a ouvert, dimanche, quatre pistes pleines. Toutefois, il faudra débourser 28 euros la journée pour se faire plaisir.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les skieurs sont assis sur un téléski pour se rendre au sommet le jour de l'ouverture de la saison de ski d'été de Val d'Isère en Savoie, le 3 juin 2018. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

Les mordus de ski d'été vont pouvoir s'y donner à cœur joie. Les quantités de neige tombées durant l'hiver ont permis d'ouvrir, dimanche 3 juin, quatre pistes pleines sur le domaine de Val d'Isère en Savoie "et notamment toute la partie supérieure de la piste Oreiller-Killy, sur laquelle se déroule les coupes du monde chaque année", s'est réjoui dimanche matin sur franceinfo Olivier Simonin, directeur de Val d'Isère téléphérique.

Cependant, "cette pratique assez marginale" a un prix. Ce "produit destiné aux passionnés" coûte 28 euros la journée, car "c'est une ouverture qui nécessite effectivement des moyens significatifs", rappelle Olivier Simonin. Ce dernier ajoute que "le prix est largement justifié par rapport aux moyens mis en œuvre".

Abondantes chutes de neige et moyens techniques

"Ce domaine d'altitude situé entre 2 400 et 2 700 mètres d'altitude" a bénéficié d'un "enneigement exceptionnel", précise Olivier Simonin. De mémoire d'anciens, "ça fait plus de 20 ans, de 30 ans, qu'on n'avait pas eu cela pendant l'hiver", insiste le directeur de Val d'Isère téléphérique. Mais cela a aussi été possible grâce "aux moyens techniques qui permettent de préparer ce type de domaine", explique le Savoyard.

Dans deux semaines, les skieurs d'été pourront pratiquer sur le glacier du Pissaillas. Il est, "pour l'instant, difficilement accessible compte tenu des quantités de neige tombées cet hiver. Le col de l'Iseran, la route qui mène au pied de ce glacier, devant rouvrir vers le 15 ou 20 juin. On fera une bascule d'ici une quinzaine de jours sur ce domaine encore plus élevé en altitude, à 3 000 mètres", annonce Olivier Simonin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Neige

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.