Témoignage : un pharmacien de Lourdes rescapé d'une avalanche

Voici le témoignage rare d'un pharmacien qui s'est fait emporter par une avalanche à la fin du mois de mars dernier. Il a survécu et se sent depuis comme un miraculé.

Voir la vidéo
France 2

Très alerte malgré ses contusions, Patrick Varichon s'estime surpris d'être encore là aujourd'hui. Il y a 15 jours, il a été emporté par une avalanche sur les pentes du Pic du Midi : "Je me suis retrouvé aux alentours de midi sur une face sud, ce qui est en général déconseillé surtout quand on est en risque 4 d'avalanche", explique ce pharmacien dans la ville de Lourdes (Hautes-Pyrénées). Une matinée de hors-piste avec des amis, puis un geste imprudent. "Autour de vous tout est blanc, se souvient-il, on ressent un petit peu ce qu'on ressent quand on est dans l'Atlantique et qu'on est pris dans un rouleau".

"Je suis toujours resté en surface"

Si Patrick Varichon est rescapé, c'est grâce à son équipement, plus précisément son sac. Il a pu gonfler son airbag, ses deux poches ont protégé son dos quand il a été emporté sur 250 mètres de dénivelé. "Je suis toujours resté en surface" pendant l'avalanche", précise-t-il. Rapidement secouru, il s'en sort avec une côte cassée et une entorse au genou. Patrick a eu une autre chance, celle de ne pas être tombé en profondeur dans la neige : "Il y avait 6 à 7 mètres de neige accumulée, donc si je me trouvais au fond, même si on avait réussi à me repérer très rapidement, le temps de m'évacuer, on sait qu'à peu près si on ne nous trouve pas dans les 10 minutes on a très peu de chances de se sortir d'une avalanche".

Le JT
Les autres sujets du JT
(VALENTIN FLAURAUD / EPA/KEYSTONE)