Avalanches : la prévention au quotidien des pisteurs artificiers

En Savoie, l'alerte avalanche a été levée mercredi 25 décembre. Le risque reste pourtant encore très important. Chaque matin, les pisteurs artificiers doivent sécuriser le domaine avant l'ouverture des pistes.

FRANCE 2

Le jour se lève à peine, et ils sont déjà prêts à partir. En quelques minutes, les pisteurs artificiers vont se disperser dans tous les secteurs de la station des Ménuires (Savoie) pour sécuriser le domaine skiable. Auparavant, des déclenchements préventifs d'avalanches ont déjà eu lieu depuis un ordinateur. Un clic, et dans la montagne des installations fixes provoquent une explosion au gaz. "C'est un mélange de propane et d'oxygène qui télécommandé depuis l'ordinateur , ce qui nous permet depuis le bureau de faire des tirs à distance", explique Philippe Boute, directeur des pistes aux Ménuires.

Explosif, détonateur, et mèche lente

Mais dans beaucoup d'endroits, le déclenchement ne peut se faire que manuellement, toujours par équipe de deux, en respectant une procédure bien stricte. De l'explosif, un détonateur, une mèche lente, et on lance la charge dans la pente pour provoquer l'avalanche. Pas question d'ouvrir les pistes avant d'avoir sécurisé. Dans certaines pentes, il y a plus d'un mètre de neige fraîche instable. À 9 heures, le domaine peut commencer à ouvrir et les premiers skieurs arrivent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des paravalanches à la station de Tignes, le 9 janvier 2018. (PHOTO D\'ILLUSTRATION) 
Des paravalanches à la station de Tignes, le 9 janvier 2018. (PHOTO D'ILLUSTRATION)  (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)