Avalanches : la course contre la montre

Immersion au sein d'une simulation d'avalanche, où les chiens sont plus efficaces que les humains pour sauver des vies.

Voir la vidéo
France 2

Les moniteurs de ski ont suspendu leurs leçons. À 2 600 mètres d'altitude, les secours entrent en action. Une avalanche s'est déclenchée, et quatre skieurs sont ensevelis quelque part dans le secteur. Ils ne portent pas de détecteur de victimes en avalanche, pourtant fortement recommandé. Alors, il faut sonder la neige tous les cinquante centimètres. Plus de cent personnes sont mobilisées sur cette opération de secours.

Cinq minutes pour détecter un corps

Passées 15 minutes d'enselevissement, l'espérance de survie diminue de 90%. Les chiens sont en route, ou plutôt en vol, dans cet hélicoptère. À bord, une spécialiste est déployée sur l'avalanche, avec son chien, Dibs, un golden retriever de 10 ans formé à ces opérations. Pour lui, sauver des vies n'est qu'un jeu. Au bout de cinq minutes, Dibs est sur une piste et commence à creuser dans la neige. Le skieur sera finalement sauvé, tous comme les trois autres victimes de cet exercice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration hélicoptère, le 18 janvier 2018.
Illustration hélicoptère, le 18 janvier 2018. (PHOTO DESK / LEDAUPHINE.COM / AFP)