Zones inondables : ces communes qui détruisent des maisons

La récurrence des inondations dans les zones à risque pousse certaines villes à racheter les habitations les plus menacées pour les raser. Exemple à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

FRANCE 2

Dans un quartier de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), toutes les maisons auront bientôt disparu sur décision de la mairie. La rue est classée en zone inondable. Il y a deux ans, les riverains ont vécu une crue dévastatrice, une montée des eaux jamais vue. Le quartier a subi deux inondations d'ampleur en janvier 2018 et en juin 2016. À chaque fois, les conséquences furent considérables. La mairie a alors décidé de détruire les maisons situées dans cette zone. Son but : faire du terrain une zone éponge pour canaliser les crues à venir.

40 millions de subventions débloquées

La mairie a acquis auprès des riverains une trentaine de maisons, entre 50 000 et 350 000. Au total, 40 millions de subventions ont été débloquées. La municipalité doit encore acheter 70 parcelles. La ville assure que ces logements seront acquis au prix du marché, mais les habitants sont sceptiques. Certains refusent même de partir. Le projet d'aménagement de la zone devrait être finalisé en 2029.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue.
Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue. (THOMAS SAMSON / AFP)