Vents violents : le point sur les dégâts région par région

Trois départements du nord de la France étaient en vigilance orange dimanche soir, mais des dégats sont aussi constatés dans le Grand-est et en Normandie. 

Un manche à air sur l\'autoroute A35 en Alsace, illustration. 
Un manche à air sur l'autoroute A35 en Alsace, illustration.  (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

Foyers privés d'electricité, dégats ou encore nombreuses interventions de pompiers. Franceinfo fait le point sur les conséquences des vents violents dimanche 10 mars qui ont soufflé dans la moitié nord du pays. Lundi matin, plus aucun département n'est en vigilance orange. Elle a été levée dimanche soir pour les trois départements des Hauts-de-France encore en alerte, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme, selon le dernier bulletin de Météo France.

Hauts-de-France

La circulation des TER dans la région est toujours interrompue sur plusieurs axes ce lundi matin, à cause d'arbres tombés sur les voies. Les lignes concernées sont les suivantes : Cambrai-Valenciennes, Hirson-Laon, Amiens-Creil, Compiègne-Creil, Beauvais-Creil, Lille-Comines et Lilles-Tourcoing, à chaque fois dans les deux sens de circulation.

Dans le Nord, les pompiers sont intervenus 1 300 fois dimanche, 400 fois dans le Pas-de-Calais, après des rafales d'environ 120 km/h à Arras, Lille et Cambrai, rapporte France Bleu Nord.
Lundi matin, 1 500 foyers sont toujours privés d'électricité autour de Douai. Les techniciens d'Enedis doivent intervenir dans la matinée. À Villeneuve-d'Ascq, un couple a été blessé par la chute d'un arbre sur leur voiture. À Lille, un arbre tombé a bloqué l'accès des urgences du CH de Lille, avant d'être rapidement dégagé.
À Neuville-en-Ferrain, les 45 salariés et clients du restaurant KFC ont dû être évacués, car l'enseigne menaçait de s'écrouler. Le restaurant reste fermé jusqu'à nouvel ordre, le temps de le réparer. Enfin à Marchiennes, 25 pompiers sont intervenus pour empêcher la toiture de l'église de s'envoler.

Dans la Somme, 800 foyers étaient encore privés d'électricité dimanche soir à 20 heures dans les secteurs d'Amiens, de Villers-Bretonneux et de Doullens. Les pompiers sont intervenus près de 350 fois pour des toitures envolées, des arbres et des fils électriques tombés sur la chaussée.

Dans l'Oise, à l'aéroport de Beauvais, certains avions ont dû être déroutés vers Charleroi, il y eu également beaucoup de retards. Concernant les trains, le trafic reprend progressivement sur les lignes Amiens-Paris et Amiens-Lille.

Grand-Est

Dans le Haut-Rhin, les rafales ont atteint 150 km/h à Markstein, 100 km/h à Bâle-Mulhouse, selon France Bleu Alsace.

Dans le Bas-Rhin, un sapeur-pompier volontaire a été blessé dimanche : un automobiliste a percuté l'arbre qu'il était en train de tronçonner à Wintzenbach. L'automobiliste a pris la fuite, le sapeur-pompier a été hospitalisé.
Les carnavals de Strasbourg et Mulhouse ont été annulés.

Dans la Marne et dans les Ardennes, les pompiers ont dû faire face à de nombreuses chutes d'arbres, selon France Bleu Champagne-Ardenne.
De nombreux morceaux de toitures et des enseignes de magasins sont tombées. À Champfleury, près de Reims, la toiture d'une station-service s'est envolée. À Sedan, les vitres de deux commerces ont été soufflées.

Normandie 

En Seine-Maritime et dans l'Eure, 100 foyers isolés sont toujours privés de courant lundi matin, selon France Bleu Normandie.

Les ponts de Normandie et Tancarville sont rouverts à la circulation depuis dimanche soir.