Seine-Saint-Denis : à Gournay-sur-Marne, la décrue ralentie par le froid et la neige

Après les inondations, la neige tombée en abondance ce mardi 6 février complique davantage la situation des sinistrés des crues.

France 2

C'est désormais la double peine pour les habitants de Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), d'où s'exprime ce mardi matin la journaliste de France 2 Anaïs Furtade. Les rues sont toujours inondées. Le froid et la neige s'invitent et les sinistrés sont pour beaucoup à bout de nerfs, sans chauffage, sans électricité. Ils doivent parfois se réfugier dans les hôtels des alentours.

Explosion des canalisations à craindre

Quelque 900 foyers au total ont été touchés par la montée de la Marne, qui a atteint son pic de crue samedi. La décrue s'annonce très lente. L'eau devrait continuer à stagner. Les températures affichent 0°C ce matin et pourraient passer sous les 0°C sous peu, augmentant le risque de gel et d'explosion des canalisations. Le froid devrait durer toute la semaine, conclut la journaliste les pieds dans l'eau et sous la neige.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les inondations à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) le 2 février 2018.
Les inondations à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) le 2 février 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)