Pyrénées : les récoltes perturbées par la pluie

Plus de 30 000 hectares n'ont toujours pas pu être récoltés à cause de la pluie. De nombreuses tonnes de maïs vont donc être perdues en ce mois de novembre particulièrement humide.

france 3

La récolte s'annonçait pourtant prometteuse. Mais pour l'heure, impossible de récolter le maïs dans des champs gorgés d'eau dans les Hautes-Pyrénées. La tempête Amélie au début du mois de novembre a couché les pieds et Francis Lafon-Poyo, un agriculteur situé à Barlest, voit sa récolte lui filer entre les doigts. "Les premiers grains s'esquintent. On voit la pourriture qui apparaît. Si on ne récolte pas dans les 15 jours à venir, le maïs risque de germer. Ce serait donc du maïs impur pour l'alimentation et pour la transformation humaine."

"Cette année, le temps a complètement changé"

Les agriculteurs espèrent quelques jours de temps pour pouvoir utiliser les moissonneuses. Avec les pluies incessantes, les plants couchés sont présents en nombre dans les champs. "On s'est basés sur les années précédentes avec des hivers secs. Ramasser le plus tard possible permettait de baisser l'humidité du maïs, l'agriculteur gagnait donc en frais de séchage. Mais cette année, le temps a complètement changé", précise Christian Fourcade, président de la FDSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) des Hautes-Pyrénées.

Le JT
Les autres sujets du JT
La côte de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 3 novembre 2019, lors de la tempête Amélie.
La côte de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 3 novembre 2019, lors de la tempête Amélie. (GAIZKA IROZ / AFP)