Pour protéger Lyon des crues, une partie de l'Isère est inondée

Pour protéger de la montée des eaux les grandes agglomérations comme Lyon, des villages et des plaines sont en quelque sorte sacrifiés.

France 2

Ce n'est pas le Rhône qui déborde, mais une vanne qui a été ouverte pour protéger la région de Lyon. Une inondation volontaire d'une partie de la plaine du Bouchage (Isère) pour délester le fleuve en crue quitte à mettre des habitants de ce secteur en difficulté. Une dizaine de hameaux concernés pour un millier d'habitants contre 500 000 à Lyon.

Un sentiment d'abandon

Des routes coupées, des maisons isolées. L’une d'elles est habitée depuis trois ans par un couple. La mairie leur a apporté une barque en cas d'urgence. "On reste tant qu'on a de l'électricité et qu'on n'a pas les pieds dans l'eau", explique Grégory Bayle. La dernière crue de ce type dans l'Isère date de 2003. Pour les maires des communes touchées, ce système fonctionne, mais ils se sentent abandonnés par la métropole de Lyon. Consciente de l'impact pour ces municipalités, elle assure apporter une aide administrative. La décrue est amorcée dans la plaine du Bouchage, mais le retour à la normale n'est pas attendu avant vendredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCK HAKMOUN / MAXPPP)