Ouragans : un phénomène voué à être de plus en plus violent

Alors que les Antilles vont être frappées par l’ouragan Irma, Nicolas Chateauneuf explique le lien entre ce phénomène et le réchauffement climatique.

FRANCE 2

Une semaine après le passage d’Harvey au Texas, les Antilles sont à leur tour frappées par un ouragan, Irma. Sur le plateau du 20 Heures, Nicolas Chateauneuf décrypte ce phénomène ne plus en plus violent. "Il y a un lien entre les ouragans et le réchauffement climatique. Quand la température moyenne augmente, les océans se réchauffent également, et il y a plus d’humidité dans l’air. Or, l’humidité et la chaleur sont les deux moteurs qui alimentent les ouragans. Les climatologues sont convaincus que les ouragans les plus puissants vont le devenir encore plus avec le réchauffement climatique, parce qu’ils ont encore plus d’énergie à leur disposition", précise le journaliste.

Pas d’augmentation du nombre d’ouragans

Pour autant, le réchauffement ne devrait pas changer la fréquence de ces événements, poursuit le journaliste. "Les ouragans ne sont pas plus nombreux, et le réchauffement ne devrait pas augmenter leur nombre. Mais leurs trajectoires pourraient changer. Depuis un siècle, les ouragans naissent en Afrique, frappent le golfe du Mexique et finissent vers le Nord. Avec le réchauffement, ils pourraient frapper la côte est des États-Unis", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de Saint-Martin installent des panneaux de bois pour protéger leur maison avant le passage de l\'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017. 
Des habitants de Saint-Martin installent des panneaux de bois pour protéger leur maison avant le passage de l'ouragan Irma, mardi 5 septembre 2017.  (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)