Orages dans le Calvados : "Je n'ai plus rien", raconte une habitante de Lisieux

De violents orages se sont abattus sur le département du Calvados dans la nuit de lundi à mardi 25 juin. Les dégâts sont considérables, des habitants ont tout perdu.

Les dégâts sont impressionnants dans les rues de Lisieux après le passage des orages.
Les dégâts sont impressionnants dans les rues de Lisieux après le passage des orages. (STEPHANE GEUFROI / MAXPPP)

De violents orages ont provoqué des inondations et des coulées de boue, en Normandie, dans la nuit de lundi à mardi 25 juin. À Lisieux, dans le Calvados, une centaine d'habitations ont été sinistrées, raconte France Bleu Basse Normandie. "Je n'ai plus rien", a témoigné Carine, une habitante dont la maison a été envahie par la boue.

À 1h30 j'ai entendu un gros boum, le compteur électrique a sauté. Je suis descendue et j'ai vu que j'avais les pieds dans l'eauCarine, habitante de Lisieux

Carine appelle alors son mari pour le prévenir. "La porte a été défoncée par un morceau de bois. Pour réussir à enlever l'eau, mon mari a cassé les carreaux de la cour intérieure. On a mis 45 mn pour pouvoir ouvrir la porte de la cuisine, côté cour, pour faire sortir l'eau. J'avais à peu près 1,30 mètre d'eau dans ma cuisine et 1,60 mètre dans la salle. Tout flottait", a raconté Carine.

"Une catastrophe impressionnante" à Lisieux

"L'ampleur ou la violence de la catastrophe, personne ne les avait envisagées. Je n'ai jamais vu des dégâts d'une telle ampleur", s'est désolé sur franceinfo le maire de Lisieux. Bernard Aubril a évoqué "une catastrophe impressionnante". Il compte demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Au total, une centaine d'habitations ont été évacuées à cause de coulées de boue dont les niveaux sont compris entre 80 centimètres et 1,40 mètre. Des sous-sols sont également inondés, à des niveaux pouvant atteindre 1 mètre 20. Le matériel informatique de certains commerçants est inutilisable. Les agents de la ville sont mobilisés "pour pallier ces dégâts depuis 5h ce matin et jusqu'à 15h, avant le relais d'une autre équipe de 15h à 22h", a-t-il détaillé.

Lisieux (Calvados) sous la boue, le 25 juin 2019, après les orages de la nuit.
Lisieux (Calvados) sous la boue, le 25 juin 2019, après les orages de la nuit. (NOLWENN LE JEUNE / FRANCE-BLEU BASSE-NORMANDIE / RADIO FRANCE)

Du "jamais vu" à Saint-Désir

À côté de Lisieux, dans la ville de Saint-Désir, les orages ont également fait des dégâts. Entre 50 et 70 habitations sont touchées, dont quatre à cinq sont inhabitables. L'école de la commune restera fermée jusqu'au lundi 1er juillet, et plusieurs chemins sont impraticables. "En si peu de temps et aussi violent, c'est du jamais vu. C'est une catastrophe", se désole le maire de la commune, Dany Targat.

Il a expliqué avoir "des frissons" à l'évocation des dégâts dans sa commune. "Il va falloir du temps pour cicatriser." Son équipe municipale est allée à la rencontre des sinistrés toute la matinée pour "les réconforter et les aider", alors que "certains ont perdu tous leurs souvenirs, d'autres sont relogés sans savoir à quel moment ils pourront rentrer à nouveau dans leur maison". Dany Targat a aussi décrit "une entraide formidable" entre tous les habitants de la commune, notamment à l'école, qui lui "fait chaud au coeur".

Les parents d'élèves sont spontanément venus aider, les gens appellent et les agriculteurs amènent leurs tracteurs avec leurs bennesmaire de Saint-Désir

Le maire de Saint-Désir a dit ne pas comprendre comment un tel phénomène a pu se produire. "On a un ruisseau, le Cirieux, qui a quelques caprices mais on peut les anticiper." Ainsi, après des inondations en 2001 et 2003, des mesures avaient été prises "pour que ce soit plus fluide et qu'on ait moins d'incidents", a-t-il assuré. "On a eu de la chance que ce se soit passé la nuit, notamment au niveau de l'école dans laquelle il n'y avait personne, s'est-il malgré tout réjoui. Les gens étaient chez eux, ils ont pu se protéger et monter à l'étage. Ils n'étaient pas sur les voies publiques, là où étaient les débordements. En journée, ça aurait pu être dramatique."

200 interventions des pompiers 

Les pompiers du Calvados ont effectué environ 200 interventions dans le département, a annoncé la préfecture dans un communiqué. "Aucun blessé n'est à déplorer", assure la préfecture, qui explique cependant que "trois personnes vulnérables" ont été hospitalisées "par précaution" à l'hôpital de Lisieux.

Les pompiers réalisaient toujours des interventions dans l'après-midi, "pour assurer les opérations de reconnaissance, de nettoyage et de pompage des eaux". La circulation des trains, interrompue dans la matinée à cause des orages, "est suspendue toute la journée sur la ligne Paris-Caen-Cherbourg entre les gares de Lisieux et Caen", précise la préfecture. Des bus de substitution sont mis en place.

Les pompiers sont intervenus 200 fois dans la nuit pour secourir les habitants.
Les pompiers sont intervenus 200 fois dans la nuit pour secourir les habitants. (STEPHANE GEUFROI / MAXPPP)

"Les communes de Lisieux, Saint-Désir, Le Breuil-en-Auge et Ouilly-le-Vicomte ont été les plus touchées", recense la préfecture, à cause du débordement du Cirieux. 

A Lisieux, dix personnes ont été évacuées d'une résidence. Deux écoles de Lisieux et de Saint-Désir ont été fermées. A Ablon, une famille a été évacuée et "par principe de précaution", 74 élèves et dix accompagnants d'un collège de Lisieux ont été évacués d'un camping dans lequel ils dormaient, dans le cadre d'une classe verte.