Orages : des habitants toujours privés d'électricité

Les orages et les rafales de vents d'hier, le 4 juillet, ont été particulièrement violents en Dordogne. Les dégâts sont impressionnants : près de 110 000 foyers ont été privés d'électricité, du jamais vu depuis 10 ans.

FRANCE 3

C'est un parc qu'il ne reconnait plus, un puzzle de branchages éparpillés sur 4 hectares. Le maire de Coulommiers (Seine-et-Marne) est juste soulagé qu'il n'y ait eu aucun blessé hier, le mercredi 4 juillet, pendant les violents orages qui ont frappé la France. Ici, des arbres ont été littéralement vrillés par les vents. Pendant les 15 minutes qu'a duré l'orage, ce chapiteau n'a pas tenu le choc.

110 000 foyers de Dordogne privés d'électricité

Depuis ce matin, les services de la ville déblaient les rues ; la routine des sinistrés des intempéries. À quelques kilomètres de là, un chêne est tombé sur une maison, heureusement sans faire de blessés. Après l'orage, 110 000 foyers de Dordogne ont été privés d'électricité. Il a donc fallu improviser. "J'ai un groupe électrogène et je l'ai branché en secours sur mon congélateur et mon frigo", raconte Marcel Chateauraynaud, un habitant d'Atur (Dordogne). Dans ce département, 200 agents d'Enedis sont mobilisés. Ce soir, 50 000 foyers du Périgord attendent encore le retour du courant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Bolbec évoque un orage \"inouï\", sur sa commune mardi 3 juillet au soir. (Illustration)
Le maire de Bolbec évoque un orage "inouï", sur sa commune mardi 3 juillet au soir. (Illustration) (NICOLAS TUCAT / AFP)