Intempéries : les dégâts vont coûter très cher

Publié
Intempéries : les dégâts vont couter très cher
Article rédigé par
A.Lay, J.Poissonier,L.Monfort, J.Delage, B.Bervas - France 2
France Télévisions

Jeudi 23 juin, face aux forts orages qui ont frappé le pays, la facture risque d’être salée. Avec les nombreux dégâts provoqués par les intempéries, les coûts devraient être importants.

Des orages et de la grêle qui submergent l’Hexagone. La scène a été vue plus d’une fois au cours du printemps et du début de l’été 2022. Ces épisodes orageux ont un coût, et celui entre le 2 et 5 juin a été mesuré à 940 millions d’euros. Depuis le début du mois de mai, le coût total est estimé à 1,2 milliard d’euros. Les trous causés par la grêle sont la plupart du temps pris en charge par les assurances, qui vont devoir rembourser de nombreuses personnes à cause des dégâts causés.

Plusieurs types de dégâts

Les intempéries ont parfois inondé les sols, mais ce sont les averses de grêle qui ont causé les plus gros dégâts. Les toitures coûtent cher à faire réparer, près de 130 euros le mètre carré. Parmi les 1,2 milliard d'euros de coûts pour les assurances, 410 millions couvriront les habitations, 370 millions les véhicules, qui ont souvent été transpercés par la grêle. "Indéniablement, il y a un moment où les assureurs ne pourront plus payer ces événements à moins de faire augmenter la facture pour les particuliers", s’inquiète un assureur. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.