Intempéries : le Gard et l'Hérault se réveillent dévastés

Dimanche 20 septembre, le ciel s’est enfin éclairci sur le Gard, l’Hérault et les Cévennes, mais le cœur n’y est pas pour les habitants qui constatent l’étendue des dégâts. Deux personnes sont toujours portées disparues.

FRANCE 2

Après deux jours de cauchemar liés aux violents orages, les départements du Gard et de l’Hérault se réveillent dimanche 20 septembre avec un peu de répit. Le temps est beaucoup plus calme, mais les conséquences sont dramatiques : deux personnes emportées par les flots sont toujours portées disparues. Les habitants, de leur côté, mesurent avec effarement l’étendue des dégâts. L’eau boueuse a ravagé des ponts, des champs et des maisons.

Des crues jusqu’à 6 mètres

"C’est monté très vite. On a été prévenus pourtant longtemps à l’avance, mais il y a littéralement eu une vague qui a tout submergé", raconte Pauline Choclan, une restauratrice à Anduze (Gard). Les crues ont en effet atteint jusqu’à 6 mètres en deux heures. Un autre restaurateur constate le piteux état de cuisine : "C’est la cuisine, du moins ce qu'il en reste. C’est une catastrophe." Désormais, l’attente commune des habitants est le passage de la ville en catastrophe naturelle.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Intempéries : le Gard et l\'Hérault se réveillent dévastés
Intempéries : le Gard et l'Hérault se réveillent dévastés (FRANCE 2)