Cet article date de plus de deux ans.

Intempéries : hausse du coût des polices d'assurance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Intempéries : hausse du coût des polices d'assurance
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Quelles sont les conséquences financières des catastrophes naturelles ? Réponse avec la journaliste Camille Guttin, sur le plateau de France 2.

Après les conséquences désastreuses des intempéries, une question se pose : Est-ce que le coût des polices d'assurance est en hausse ? La journaliste Camille Guttin nous livre son analyse sur le plateau de France 2. "Les polices d'assurance ont augmenté de 2,7% en 2018 en moyenne et cela devrait continuer sur 2019. Les incidents climatiques sont en partie responsables de cette augmentation", explique-t-elle.

"Plus l'endroit risque d'être inondé, plus la prime d'assurance sera importante"

En effet, "il y a vingt ans, les catastrophes naturelles représentaient 1,5 milliard d'euros par an aux assurances. Aujourd'hui, on est plutôt aux alentours de 2 milliards d'euros par an. Et plus l'endroit risque d'être inondé, plus la prime d'assurance sera importante", affirme la journaliste. Aussi, "l'assurance peut vous obliger à faire des travaux de prévention ou à respecter certaines règles". Enfin, l'assureur peut refuser ou résilier votre contrat, s'il juge que le risque est trop élevé. "Rien d'illégal à cela, puisque l'assurance habitation est obligatoire pour les locataires, pas pour les propriétaires. Seul recours dans ce cas-là : un organisme indépendant qui s'appelle le bureau central de tarification. Dans certains cas, il peut forcer un assureur à vous prendre en charge", conclut Camille Guttin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.