Cet article date de plus d'un an.

Intempéries : des quantités de pluies exceptionnelles pour un mois de juin sur les départements du Massif central et des Cévennes

Ce sont des épisodes cévenols, "vraiment rares pour un mois de juin", estime Elodie Callac, prévisionniste et ingénieur météo à Météo France, vendredi 12 juin sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Inondations dues aux fortes pluies le 12 juin 2020 à Anduze, au nord du Gard. (BENJAMIN POLGE / HANS LUCAS)

"Des quantités de pluies exceptionnelles pour un mois de juin" sont tombées sur les départements du Massif central et des Cévennes ces dernières 24 heures, a expliqué vendredi 12 juin sur franceinfo Elodie Callac, ingénieur météo à Météo France, prévisionniste sur franceinfo, alors que plusieurs départements sont en vigilance orange pluie-inondation.

Ce sont des épisodes cévenols, "vraiment rares pour un mois de juin", ils se produisent "plutôt à l'automne". Il s'agit d'une "goutte froide qui s'est isolée vers le golfe de Gascogne et qui génère un temps vraiment très perturbé sur le pays. Sur les Cévennes, sur le Massif central, on a un système pluvio-orageux qui est en place depuis jeudi soir et qui a persisté toute la journée".

"Cela a été extrêmement rapide et surprenant", a témoigné sur franceinfo Alain Chmiel, le maire de la commune de Sainte-Enimie en Lozère, touchée par des inondations. Dans la nuit la vigilance crue "ne bougeait pas", mais "tout d'un coup, entre 5h et 7h, c'est monté d'une façon extraordinaire".

Des records de précipitations ont été enregistrés depuis le début de l'épisode orageux.

100 à 250 millimètres sur les Cévennes, du côté du Gard et de la Lozère, parfois même jusqu'à 350 millimètres. Cela représente à peu près trois à quatre mois de pluies de juin

Elodie Callac, ingénieur météo à Météo France

sur franceinfo

En 36 heures, Météo France a mesuré 316 millimètres de pluie par exemple à Villefort. Cela représente 100 jours pour un mois de juin. En 24 heures, il est tombé 265 millimètres de pluie. C'est un record pour un mois de juin. Il n'avait jamais autant plu en 24 heures au mois de juin depuis 1903, où on comptait alors 130 millimètres.

Importants dégâts après des précipitations en Lozère

Sur le Gard et la Lozère, les pluies orageuses vont s'estomper vendredi soir. Elles vont se décaler vers les régions plus au Nord. La vigilance orange orages va être levée en début de soirée. En revanche, la Lozère, l'Aveyron sont toujours en vigilance orange pour les crues en raison de celles qui sont observées notamment sur le Tarn.

En Lozère, les précipitations ont occasionné des dégâts matériels sur des habitations ainsi que sur des ponts et des murets de soutènement, indique la préfecture dans un communiqué. Le réseau routier a été touché avec d'importants dégâts sur les infrastructures. Des routes restent coupées en raison de la montée des eaux. Des commerces des bords du Tarn ainsi que les campings en amont du Tarn ont été évacués. Des coupures d'électricité ont été enregistrées sur les Cévennes et dans l'est du département. 700 foyers sont privés de courant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.