Inondations : la Champagne et la Bourgogne sous les eaux

Quinze départements restent en vigilance orange aux inondations de l'Ile-de-France à la Franche-Comté. Le Rhône est sous surveillance. Les habitants du Doubs ont connu un peu de répit ce mercredi 24 janvier.

France 3

La crue bouleverse les habitudes. Dans le village d'Is-sur-Tille (Côte-d'Or), les habitants sont solidaires, mais ils sont exaspérés. En 2013, ils se sont déjà retrouvés les pieds dans l'eau. Dans l'Aube, les rues ont des allures de torrent. À Bar-sur-Seine (Aube), la cour d'un collège est envahie par la Seine, un phénomène pas vu depuis 1955. La circulation est de plus en plus difficile. La route qui relie Troyes à Dijon risque d'être bientôt impraticable.

La campagne inondée pour protéger la ville

L'Yonne aussi fait des siennes. À Joigny, la crue a pris les habitants par surprise. Plusieurs habitations ont dû être évacuées. À Tonnerre, bloquée dans sa maison par la montée des eaux, une femme a été évacuée par les pompiers et transportée dans une barque, un peu sonnée. Pour protéger la région de Lyon, les autorités ont ouvert les vannes du Rhône en crue. Une inondation volontaire de la plaine quitte à mettre une partie de ses habitants en danger. Un millier d'habitants concernés contre 500 000 à Lyon, la question a été vite tranchée.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCK CHAPOLARD / CROWDSPARK)