Inondations : pas de décrue, mais le niveau des eaux se stabilise

Le département est repassé de la vigilance rouge à la vigilance orange.

Les inondations à Quimperlé (Finistère), le 4 janvier 2014.
Les inondations à Quimperlé (Finistère), le 4 janvier 2014. (MAXPPP)

Le niveau des eaux se stabilise dans le Finistère. Le petit fleuve côtier, la Laïta, est passé en vigilance rouge "crues" samedi 4 janvier dans la nuit avant de revenir à l'orange dimanche matin. La tendance est plutôt à la stabilité de l'écoulement des eaux.

Dimanche matin un nouveau débordement a eu lieu à Quimperlé, dans le sud Finistère. C'est là que se rejoignent deux affluents formant la Laïta. Ses eaux ont à nouveau dépassé les 4 mètres, provoquant des débordements d'une quinzaine de centimètres, selon le sous-préfet de Morlaix.

 

Quatre départements, le Finistère, l\'Ille-et-Vilaine, le Morbihan et la Loire-Atlantique sont en vigilance orange \"crues\".
Quatre départements, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, le Morbihan et la Loire-Atlantique sont en vigilance orange "crues". (METEO FRANCE)

 

Dans le reste du département il a été constaté un "très très léger débordement" à Quimper et "ailleurs les rivières sont restées dans leur lit" car malgré les précipitations de la nuit, la baisse des coefficients de marées aide à évacuer l'eau, selon le sous-préfet. Sans parler encore de décrue "les cours d'eau baissent et il y a une stabilité de l'écoulement des eaux", a-t-il relevé tout en prévenant que de nouvelles précipitations sont attendues dans la journée avec des vents forts. Quelques vagues seront alors susceptibles de venir lécher quelques habitations du bord de mer dans le sud du Finistère, à Combrit et Treffiagat, où le cordon dunaire a été très fortement endommagé par les intempéries de cette semaine.