Inondations dans le Gard : "Les routes sont défoncées et les champs complètement abîmés", indique le maire de Saint-Jean-du-Gard

Le Gardon est monté jusqu'à 7 mètres hier dans le département, mais la rivière est repassée "en dessous de 2 mètres", désormais, précise le maire de Saint-Jean-du-Gard, dans le Gard, qui assure qu'il n'y a "plus de danger", après les inondations qui ont dévasté sa commune.

Saint-Jean-du-Gard, dans le Gard.
Saint-Jean-du-Gard, dans le Gard. (GOOGLE MAPS)

"Les routes sont défoncées les champs complètement abîmés, avec des pierres et des branchages dedans, les clôtures ont été arrachées", explique dimanche 20 septembre le maire de Saint-Jean-du-Gard, dans le Gard, Michel Ruas, invité de France Bleu Gard Lozère. "Il y a quand même beaucoup de dégâts, soupire l'élu. Il y a beaucoup de travaux à faire, il va falloir reconstruire avec les agriculteurs, car c'est leur gagne-pain : comment vont faire ceux qui ont des moutons, pour les faire pâturer ? Ceux qui font pousser des oignons ? Il y a beaucoup de cultures en bord de rivière".

L'heure est à l'évaluation des dégâts

Le Gardon est monté jusqu'à 7 mètres hier mais il est repassé "en dessous de 2 mètres", désormais, précise l'élu, qui assure qu'il n'y a "plus de danger" mais qu'il s'agit maintenant "d'évaluer les dégâts". À Saint André de Majencoule, à 40 km à l'ouest, au pied du Mont Aigoual, le maire Christophe Boisseau parle "d'énormes dégâts", "partout". "Les champs ont été détériorés, comme les routes, poursuit le maire. Nous n'avons plus d'électricité car une ligne électrique a été emportée par les flots, nous n'avons plus d'eau et le téléphone marche très mal."