Intempéries : les conséquences du réchauffement climatique

Ces pluies violentes qu'on appelle des épisodes cévenols n'ont rien de nouveau, mais elles pourraient être de plus en plus fréquentes et intenses. Des scientifiques estiment que c'est une conséquence du réchauffement climatique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La violence des orages en Espagne, des trombes d'eau en Italie, des rues dévastées en Grèce et des tempêtes dans le sud de la France. L'intensité des pluies a augmenté de 22% autour de la Méditerranée depuis cinquante ans. Les climatologues peuvent quantifier l'augmentation de ces phénomènes de moins en moins exceptionnels. En cause : le réchauffement climatique. Les scientifiques s'appuient sur les lois de la physique. Quand la température de l'atmosphère augmente d'un petit degré, l'humidité grimpe de 7% et les épisodes de pluies diluviennes deviennent plus fréquents.

Des conséquences toujours plus catastrophiques

L'émission des gaz à effet de serre va donc jouer un rôle capital dans les prochaines années. Selon d'autres scientifiques, l'intensité des pluies pourrait augmenter de 10% autour de la Méditerranée d'ici à 2100. Plus intenses et plus fréquentes, ces précipitations pourraient avoir des conséquences catastrophiques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pluies diluviennes sont provoquées par le réchauffement climatique.
Les pluies diluviennes sont provoquées par le réchauffement climatique. (FRANCE 2)