Inondations dans l'Aude : le maire de Trèbes trouve "indécente" la polémique sur les alertes météo

La ville de Trèbes a été très durement touchée par les inondations. Interrogé ce mardi matin sur franceinfo, Éric Menassi, le maire de la commune dénonce une polémique "indécente" autour de l'alerte de Météo France. 

Le maire de Trèbes Eric Menassi, mardi 16 octobre. 
Le maire de Trèbes Eric Menassi, mardi 16 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

A Trèbes, six personnes ont trouvé la mort dans les inondations du lundi 15 octobre, et les dégâts matériels sont énormes. Lundi, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a pointé lundi "une fragilité" dans le système de vigilance de Météo France. En vigilance orange dès dimanche, le département de l'Aude n'a été placé en vigilance rouge que lundi à 6h00.

Éric Menassi, le maire de Trèbes, au micro de Marc Fauvelle - Matinale spéciale dans l'Aude
--'--
--'--

Éric Menassi, le maire PS de Trèbes, a déploré sur franceinfo le débat autour du déclenchement de l'alerte météo. "Je trouve indécente la polémique qui est en train de naître autour de Météo France, des services de l'Etat et des collectivités territoriales."

"Tout a été mis en œuvre"

"Tout a été mis en œuvre pour alerter, je vous l'assure, a-t-il estimé, nous avons affaire à un dérèglement climatique, qui amène des situations extrêmes. Il faut certes s'améliorer, prendre d'autres mesures, mais ce que nous avons vécu à Trèbes est un drame absolu, qu'aucun aménagement au niveau du fleuve n'aurait pu empêcher tellement la violence des eaux était terrible."

"Aujourd'hui, je crois que le plus difficile commence pour nous", a poursuivi Éric Menassi, alors que sa ville est quasiment coupée en deux : un des ponts a été emporté par les eaux. "Une autre journée difficile s'annonce. Certains ont perdu tout ce qu'ils avaient construit au cours d'une vie."