Inondations dans l'Aude : Emmanuel Macron annonce la mise en place d'une aide "d'au moins 80 millions d'euros"

Une semaine après les intempéries meurtrières dans l'Aude, Emmanuel Macron est attendu, lundi, dans le département, auprès des sinistrés, des élus et des secours.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron annonce qu'un fonds d'"au moins 80 millions d'euros" sera "débloqué" dans les prochains jours pour venir en aide aux communes et aux sinistrés touchés par les intempéries dans l'Aude. Une semaine après les inondations meurtrières qui ont frappé le département, le président s'est rendu lundi 22 octobre auprès des familles des victimes et des sinistrés auxquels il a promis l'aide de l'Etat pour que l'indemnisation et les réparations "aillent vite". 

126 communes touchées. Des centaines de personnes sont sinistrées, leur maison dévastée, les routes sont éventrées, des villages ravagés. Dans les 126 communes les plus touchées, l'Etat a reconnu l'état de catastrophe naturelle, pour que les assureurs indemnisent plus vite les victimes. Les dégâts matériels sont évalués à un montant "de l'ordre de 200 millions d'euros", a estimé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Le département attend "un geste fort". Sur les communes touchées, "122 sont rurales. S'il n'y a pas de solidarité forte, elles ne se relèveront pas", prévient le président du conseil départemental, André Viola. "Nous attendons un geste fort de l'Etat avec des engagements financiers", a-t-il déclaré.

Des dons venus du Pas-de-Calais. Un camion de 44 tonnes, chargé des dons des habitants de la commune de Blendecques, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, doit partir lundi en direction de l'Aude, pour venir en aide aux sinistrés. Les habitants ont donné "de tout : des produits alimentaires non périssables, des vêtements, de la vaisselle, des meubles, des fauteuils, des salons", a expliqué le maire de Blendecques, Rachid Ben Amor, à franceinfo.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AUDE

21h27 : "On va aider", a promis Emmanuel Macron aux sinistrés de l'Aude. Le chef de l'État a notamment eu un échange avec un retraité en larmes.

16h09 : Voici les principales annonces faites depuis Trèbes par Emmanuel Macron en faveur des communes et des habitants sinistrés après les inondations de la semaine dernière.

16h08 : Le discours du chef de l'Etat s'achève par une Marseillaise chantée a cappella par l'assistance.

16h04 : Emmanuel Macron promet qu'un fonds d'"au moins 80 millions d'euros" sera débloqué "dans les prochains jours" pour venir en aide aux communes et aux habitants de l'Aude frappés par les intempéries de la semaine dernière.

16h03 : Afin de venir en aide financièrement aux communes sinistrées, Emmanuel Macron indique qu'elles bénéficieront d'"un versement anticipé du fonds de compensation de la TVA".

15h58 : Emmanuel Macron annonce également un remboursement à hauteur de 100% des frais engagés par les communes pour l'hébergement des habitants sinistrés.

15h59 : Emmanuel Macron annonce que la liste des 126 communes sinistrées bénéficiant de l'arrêté de catastrophe naturelle "n'est pas définitive" et qu'une "procédure accélérée" sera mise en place pour les prochaines communes qui feront la demande.

15h50 : Emmanuel Macron débute son discours par des remerciements aux secouristes, pompiers, militaires et bénévoles venus rapidement en aide aux sinistrés, après les inondations meurtrières de la semaine dernière. Le chef de l'Etat salue une "solidarité exceptionnelle".

15h48 : Emmanuel Macron prend la parole depuis Trèbes, où il doit faire des annonces en faveur des sinistrés. Vous pouvez le regarder en direct sur franceinfo.



13h06 : Ces chiffres correspondent aux estimations communiquées par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, hier sur France 3.

13h05 : Une semaine après les inondations dans l'Aude, les assureurs ont enregistré près de 16 000 déclarations de sinistres pour un "coût final des dommages assurés estimé à 200 millions d'euros". La Fédération française de l'assurance l'indique.

13h06 : Emmanuel Macron a fait ces promesses aux habitants de Villalier qu'il a rencontrés, une semaine après les inondations meurtrières qui ont frappé le département.

12h58 : "On va vous laisser le temps pour que vous puissiez faire toutes les déclarations mais on sera là."

12h54 : "On sera là, je vous le promets, il faut que ça aille vite, pour aider avec les assurances, on va accélérer."

12h52 : "On va aider pour qu'on répare au plus vite, ne vous inquiétez pas."

12h15 : Une semaine après les intempéries qui ont fait 14 morts dans l'Aude, Emmanuel Macron est arrivé dans le département pour apporter son soutien aux sinistrés, et rencontrer des élus et les secours. Vous pouvez regarder sa visite en direct sur franceinfo.


11h06 : Sur franceinfo, la Croix-Rouge annonce avoir reçu "moins de 100 000 euros" après son appel aux dons pour les sinistrés. "Cela ne suffit pas", déplore son président, Jean-Jacques Eledjam, qui y voit la conséquence d'"appels successifs" à la générosité pour répondre à diverses urgences.

10h59 : Le club de Montpellier annonce qu'un match amical contre Toulouse sera organisé le 15 novembre pour venir en aide aux sinistrés. "Les recettes seront intégralement reversées aux communes audoises sinistrées", précise le club héraultais.

10h56 : Emmanuel Macron est arrivé sur les lieux des intempéries. Sa visite débute à Villalier, l'une des communes les plus touchées par les crues, où deux personnes sont mortes il y a une semaine.



(FRANCEINFO)

07h44 : Selon nos informations, l'Elysée envisage également d'étendre le périmètre de la zone déclarée sinistrée. L'état de catastrophe naturelle a été reconnu, jeudi, dans 126 communes du département. D'autres communes pourraient donc être concernées.

07h41 : Pendant son déplacement auprès des sinistrés, Emmanuel Macron va annoncer un allongement du délai pour déclarer un sinistre, selon nos informations. Ce délai va être porté à 30 jours, au lieu de 10 habituellement après la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, pour permettre aux victimes de gérer l’urgence avant de remplir leurs dossiers.

06h46 : Petite précision de programme : après sa rencontre avec des élus et des sinistrés à Villalier, Emmanuel Macron doit déjeuner à Trèbes, où six personnes sont mortes durant la crue. Il s'y exprimera publiquement devant les forces de secours.

06h42 : "On attend un geste 'plus jamais ça'. Je pense qu'on peut arriver à éviter ce genre de phénomènes. On sait qu'il y a des terres inondables, il faut en tenir compte."

Rencontrée par notre journaliste Benjamin Mathieu, cette sinistrée de Villalier dit attendre "un geste fort" de la part d'Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat doit arriver, dans la matinée, dans cette commune de 1 000 habitants, où deux personnes sont mortes lors des intempéries.



(BENJAMIN MATHIEU / RADIO FRANCE)