Indonésie : des inondations font 44 morts sur l'île de Florès

Des dizaines de maisons ont été recouvertes de boues, des ponts et des routes détruits.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des maisons du village de Lamanele, sur l'île de Florès, le 4 avril 2021 en Indonésie. (INDONESIAN NATIONAL BOARD FOR DISASTERS / AFP)

Catastrophes en Indonésie. Au moins 44 personnes sont mortes, dimanche 4 avril, lors d'inondations et de glissements de terrain sur l'île de Florès, dans l'est de l'Indonésie. Les secours redoutent un plus lourd bilan. "Beaucoup (...) sont encore sous la boue", a déclaré à l'AFP Raditya Jati, le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes.

La déforestation pointée du doigt

Ces pluies torrentielles ont entraîné des inondations dans plusieurs districts de l'île de Florès, dont la majorité de la population est catholique, dimanche vers une heure du matin, quelques heures avant le début des célébrations de Pâques. Des dizaines de maisons ont été recouvertes de boue et des ponts et routes ont été détruits dans la partie orientale de l'île.

La seule voie d'accès est désormais maritime, depuis l'île d'Adonara, "mais les précipitations et une forte houle n'ont pas permis d'effectuer la traversée", a expliqué Raditya Jati à l'AFP. Des conditions météorologiques extrêmes devraient perdurer tout au long de la semaine dans cette région. Les glissements de terrain et les crues subites sont courants dans l'archipel indonésien, notamment à la saison des pluies. Mais les défenseurs de l'environnement soulignent que la déforestation favorise ces catastrophes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.