Guadeloupe : l'île panse ses plaies suite au passage de l'ouragan Fiona

Publié Mis à jour
Guadeloupe : l'île panse ses plaies suite au passage de l'ouragan Fiona
Article rédigé par
P. Mauger, Guadeloupe la 1ère, M. Semerjian - France 3
France Télévisions

11 jours après le passage de l'ouragan Fiona, la Guadeloupe a du mal à se relever, mardi 27 septembre. Les habitants de Saint-François, qui n'ont toujours pas une goutte d'eau dans leur robinet, vivent un calvaire. 

Dans chacune des citernes, on trouve 1 000 litres d'eau potable pour soulager la population de Saint-François (Guadeloupe). Les habitants en sont privés depuis plus de dix jours, mardi 27 septembre. "On met des caisses en plastique, on récupère l'eau de pluie. On a la chance qu'il pleuve en ce moment. On se lave à l'eau de pluie, on fait la vaisselle à l'eau de pluie", confie une habitante. La sécurité civile a prévu d'installer dix citernes dans la commune. 

L'eau, une denrée précieuse 

L'accès sera libre, mais sous haute surveillance des autorités pour éviter les pillages. "Les robinets des réservoirs d'eau potable sont volés, hier on nous a siphonné des cuves d'école", confie Myriam Brosius, cinquième adjointe au maire de la ville de Saint-François. Depuis le passage de la tempête Fiona, 50 000 habitants de la Guadeloupe vivent sans eau. Les crues ont emporté des ponts et des tronçons entiers de canalisation, et endommagé des réseaux d'eau déjà vétustes sur l'île. Des zones entières sont aujourd'hui sinistrées, comme à Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe). 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.