Doubs : la décrue est bien engagée

Dans le Doubs et le Jura, le niveau des eaux du Doubs et des affluents a commencé à baisser ce mercredi 24 janvier.

France 3

Le débit du Doubs qui traverse la ville de Besançon reste conséquent ce mercredi soir, mais la décrue de la rivière est fortement engagée, comme sur tous les autres cours d'eau des départements du Doubs et du Jura. Place désormais au nettoyage et au constat des dégâts. C'est là qu'entrent en jeu les assureurs.

Attendre que tout soit sec

L'un d'entre eux a expliqué à Benjamin Delombre, l'envoyé spécial de France 3 dans le Doubs, qu'il était urgent d'attendre, car pour faire un bilan d'une inondation et envisager d'éventuels travaux, il faut attendre que les murs des habitations soient secs et cela peut prendre plusieurs semaines. Une situation compliquée à vivre pour les sinistrés, qu'ils soient des particuliers ou des commerçants, conclut le journaliste qui s'exprime depuis la capitale comtoise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue inondée par la crue de la rivière Ognon à Marnay (Haute-Saône), près de Besançon, le 7 janvier 2018.
Une rue inondée par la crue de la rivière Ognon à Marnay (Haute-Saône), près de Besançon, le 7 janvier 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)