Intempéries : la lassitude des sinistrés

En plus de l'alerte verglas et neige, certaines communes sont en alerte crues également, ce qui complique un peu plus le quotidien des sinistrés des inondations, dont la lassitude se fait ressentir.

France 3

À Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), l'eau commence à peine à se retirer. Mais ce lundi 5 février, c'est la neige qui s'invite. Un coup dur pour Catherine Paris, une sinistrée de la commune, plus isolée que jamais. Grâce à un groupe électrogène, elle a pu rester chez elle, tandis que tous les autres habitants du quartier sont partis. Des branchements de fortune et le strict minimum lui suffisent. Mais avec dix degrés dans son salon, il a fallu s'adapter. "Je dors sur mon canapé pour ne pas avoir trop de froid, parce que dans les chambres, il fait entre cinq et six degrés", explique-t-elle.

L'électricité ne sera pas rétablie avant une semaine

Lassés, fatigués, les habitants ont aussi appris la mort ce weekend d'un de leurs voisins, intoxiqué par les fumées de son groupe électrogène. La police scientifique était encore sur place ce lundi matin. Encore 1,52 mètre dans les rues de Villeneuve-Saint-Georges, où l'électricité ne sera pas rétablie avant au moins une semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
La crue de la Seine provoque des inondations à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 27 janvier 2018.
La crue de la Seine provoque des inondations à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 27 janvier 2018. (MAXPPP)