Canicules, tempêtes, crues... Le nombre d'événements climatiques "extrêmes" a doublé entre 1980 et 2016

 "Nous pourrions expérimenter ces extrêmes de manière plus erratique", a prévenu le directeur du programme Environnement du Conseil des académies des sciences européennes, à l'origine de ce rapport. 

Des employés municipaux aident les habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), après les crues de la Seine et de l\'Yerres, le 26 janvier 2018. 
Des employés municipaux aident les habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), après les crues de la Seine et de l'Yerres, le 26 janvier 2018.  (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)

Le monde a connu quatre fois plus d'inondations et de crues qu'en 1980. Dans le même temps, les sécheresses ont doublé. Mercredi 21 mars, le Conseil des académies des sciences européennes (EASAC) affirme, dans un rapport, que les événements météorologiques "extrêmes" ont été toujours plus fréquents ces trente-six dernières années.

Dans un monde en plein bouleversement climatique, le nombre d'événements climatiques extrêmes a plus que doublé en moyenne entre 1980 et 2016, souligne ce rapport qui actualise une étude datée de 2013. L'EASAC a par ailleurs appelé les dirigeants européens à agir "urgemment" pour "mieux adapter les infrastructures" face à ces événements aux lourdes conséquences humaines et économiques.

"Il est important d'éviter les gaz à effet de serre"

"La tendance aux extrêmes se poursuit", souligne Michael Norton, directeur du programme Environnement de l'EASAC (qui réunit 27 académies des sciences de l'UE, de Norvège et de Suisse). "Nous pourrions expérimenter ces extrêmes de manière plus erratique", ajoute-t-il. "Il est donc plus important encore d'éviter les gaz à effet de serre, responsables de ces changements" et, pour les impacts inévitables, de renforcer les plans de protection, assure-t-il. Michael Norton souligne que "ce rapport arrive à point nommé, puisque la Commission européenne doit remettre cette année une évaluation de sa stratégie climatique".