Ouragan Maria : le témoignage des Guadeloupéens

La commune de Basse-Terre a été frappée en plein fouet par l'ouragan Maria. La tempête est passée à moins de 50km de la Guadeloupe.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En regardant les images du passage de l'ouragan Maria, filmées en Basse-Terre par la préfecture de Guadeloupe, on comprend les avertissements des autorités postés sur les réseaux sociaux : "Restez confinés. Réfugiez-vous dans la pièce la plus sûre. Ne sortez sous aucun prétexte". Un ouragan de force 5, c'est la catégorie la plus élevée. Une puissance identique à celle d'Irma. Cette nuit, les vents ont soufflé au-dessus de Basse-Terre à plus de 200km/h.

Les habitants toujours confinés chez eux

"J'ai peur. Je n'arrive pas à bien dormir. Tout est couché dehors. Le jardin des voisins est complètement dévasté", explique à France 2 Maria-Ketty Blerol, une habitante de la Guadeloupe. Difficile pour l'instant d'évaluer les dégâts matériels. "On se demande que va devenir cette belle région", confie à France 2 Marie-Luce Penchard, maire de Basse-Terre.

"Le jour commence à se lever depuis une demi-heure. Pour la première fois, on aperçoit le paysage. A priori il y a quelques dégâts, beaucoup de branches par terre mais rien de comparable à ce qu'on a pu voir comme dégât à Saint-Martin", raconte un journaliste confiné dans l'aéroport de Point-à-Pitre. Les habitants calfeutrés dans leurs maisons attendent désormais les consignes des autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le village de Petit-Bourg, en Guadeloupe, après le passage de l\'ouragan Maria, le mardi 19 septembre.
Le village de Petit-Bourg, en Guadeloupe, après le passage de l'ouragan Maria, le mardi 19 septembre. (CEDRIK-ISHAM CALVADOS / AFP)