VIDEO. Il écrit à une multinationale et propose des solutions concrètes pour lutter contre le plastique dans les océans

Avec son association Wings of the Ocean, Julien Wosnitza lutte contre la pollution plastique des océans. Et il a des solutions très concrètes pour faire changer les multinationales.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sensibiliser les multinationales

"Si on arrive à faire changer Coca-Cola, il y a peut-être des chances que d'autres multinationales suivent et fassent réaction en chaine pour le bien de l’environnement."

Voici ce qu'espère Julien Wosnitza. Ce dernier lutte contre la pollution plastique des océans avec son association Wings of the Ocean. Grâce à son travail, le jeune homme souhaite changer les modes de production des matières plastiques des multinationales, dont une en particulier : Coca-Cola.

L’enquête réalisée par Cash Investigation et diffusée sur France 2 récemment a retenue toute son attention. En effet, c’est dans un entretien avec la journaliste Élise Lucet que Michael Goltzman, le vice-président de The Coca-Cola Company en charge notamment des questions environnementales, a reconnu que les "objectifs n’avaient pas été atteints".

Des solutions concrètes

Julien Wosnitza a finalement envoyé une lettre ouverte directement à Coca-Cola pour leur proposer des "solutions concrètes".

Parmi elles, il a proposé : un retour à la consigne, "donc le fait d’utiliser des bouteilles en verre réutilisables". Puis, il propose "de faire de la dépollution au large des fleuves."

Pourquoi une mesure aussi ambitieuse ? "On s’est rendus compte que 90 % du plastique qui part dans les océans provient seulement de dix fleuves", explique Julien. Il estime qu’il est donc "intéressant d’agir aux embouchures de ces fleuves, de manière à endiguer un petit peu le problème du plastique qui part dans les océans". Une telle action pourrait être financée "à hauteur de 100 millions d’euros à l’échelle de la planète". Une somme conséquente mais il rappelle qu'elle correspond à "2 % du budget communication de Coca-Cola".

Julien Wosnitza rencontre Coca-Cola ce vendredi 20 septembre. Il insiste toutefois sur un point : "Nous derrière, on n'a pas envie d’être un moyen de communication pour Coca-Cola, on a simplement envie d’avoir des actions concrètes qui sont effectuées".

VIDEO. Il écrit à une multinationale et propose des solutions concrètes pour lutter contre le plastique dans les océans 
VIDEO. Il écrit à une multinationale et propose des solutions concrètes pour lutter contre le plastique dans les océans  (BRUT)