VIDEO. À 99 ans, Pham Thi Ca résiste contre les bulldozers

Malgré la destruction de sa maison, cette Vietnamienne de 99 ans ne baisse pas les bras face à la construction d'une centrale à charbon sur ses terres.

BRUT

"Non, je ne pars pas. Je reste ici chez moi." Voici les mots de Pham Thi Ca, 99 ans, prononcés avec vigueur. Cette femme fait face à un adversaire de poids : les autorités vietnamiennes qui veulent l'expulser pour construire une centrale à charbon. Sa maison a déjà été rasée mais elle s'accroche, malgré sa quasi-cécité et son grand âge. Elle campe dans un abri de fortune juste à côté des ruines de son ancien logis. 300 autres habitants ont accepté de partir. En contrepartie de leur départ, ils ont touché des compensations financières et ont été relogés plus au sud. Une option refusée par la famille de Pham Thi Ca.

Un danger sanitaire

Pour répondre à la demande croissante d'électricité, le Vietnam multiplie les centrales à charbon. Au Vietnam, seul 1 % de l'électricité provient des énergies renouvelables et 30 % du charbon. Les centrales à charbon sont aussi responsables de conséquences dramatiques. Elles contribuent au changement climatique et la pollution qu'elles dégagent causeraient 4300 morts prématurées chaque année au Vietnam.

VIDEO. À 99 ans, Pham Thi Ca résiste contre les bulldozers
VIDEO. À 99 ans, Pham Thi Ca résiste contre les bulldozers (BRUT)