"Si la forêt n'est pas régénérée, l'exploitation va s'arrêter" : la filière bois interpelle sur l’urgence de replanter un millions d’arbres

Les parlementaires en charge de la filière bois lancent "l'appel de la forêt" jeudi 31 mai. À l'occasion du salon international Carrefour du bois à Nantes, une convention est signée pour régénérer les forêts françaises.

Arbres déracinés dans la forêt de Buzet-sur-Tarn, le 28 janvier 2009.
Arbres déracinés dans la forêt de Buzet-sur-Tarn, le 28 janvier 2009. (REMY GABALDA / AFP)

Une dizaine de parlementaires, les gestionnaires de la filière bois lancent jeudi 31 mai "l'appel de la forêt". Ils signent une convention à l'occasion du salon international Carrefour du bois à Nantes pour régénérer notre forêt française. L'objectif est de planter au moins un million d'arbres dans l'année. Les élus et les professionnels s'inquiètent des menaces qui pèsent sur notre patrimoine forestier.

Il y a urgence à replanter

Malgré nos 16 millions d'hectares forestiers, il y a urgence aujourd'hui à replanter des arbres dans les forêts domaniales, comme dans les forêts privées. "Aujourd'hui on a de vraies questions, notamment sur le chêne et même dans le résineux, explique Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire et l'un des signataires de cet appel. Si nous n'y prenons pas garde, puisque'il faut quand même 40 à 50 ans de pousse, nous aurons rapidement des difficultés. Si la forêt n'est pas régénérée, l'exploitation va s'arrêter très vite."

Les menaces se multiplient

Changement climatique, parasites : les menaces se multiplient. L'ONF a même dû fermer l'accès à certaines forêts du Pas-de-Calais à cause de maladie sur les frênes. C'est pourquoi Stéphane Hallaire de la société Reforest'Action, spécialiste du reboisement propose donc aux propriétaires de terrain de venir replanter un million d'arbres.

Planter un arbre, ça purifie l'air, ça stocke du CO2, ça renforce la biodiversité, ça filtre l'eau, ça procure de l'emploi. Il y a 440 000 emplois en France qui dépendent de l'exploitation durable des forêtsStéphane Hallaire, fondateur de Reforest'Actionà franceinfo

Des emplois dans la transformation, dans la construction ou encore dans le bois de chauffage. La campagne de plantation débutera cet automne. Afin de garder et de développer ces emplois, l'enjeu est aussi de planter des essences plus résistantes au climat de demain.