Plastique : la production mondiale en hausse en 2018, tirée par l'Asie et les Etats-Unis

La production mondiale de matières plastiques a atteint l'année dernière 359 millions de tonnes, soit une hausse de 3,2%.

Un container rempli de déchets en plastique provenant d\'Australie attend d\'être renvoyé dans son pays d\'origine, le 28 mai 2019, à Port Klang (Malaisie). 
Un container rempli de déchets en plastique provenant d'Australie attend d'être renvoyé dans son pays d'origine, le 28 mai 2019, à Port Klang (Malaisie).  (ADLI GHAZALI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une mauvaise nouvelle pour la planète. La production mondiale de matières plastiques a encore crû en 2018, tirée par l'Asie et les Etats-Unis, mais la production en Europe a reculé et les importations américaines sont une "préoccupation", a indiqué mardi 4 juin la fédération PlasticsEurope.

La production mondiale a atteint l'année dernière 359 millions de tonnes, en hausse de 3,2%, un rythme un peu inférieur à 2017 (+3,9%). L'Asie représente plus de la moitié de la production de matériaux plastiques, tirée par la Chine qui pèse pour près d'un tiers (108 millions de tonnes). Le continent asiatique reste pourtant "structurellement déficitaire et importateur", souligne Eric Quenet, directeur région Ouest Europe de PlasticsEurope. La Chine a encore augmenté ses capacités de production de plastiques, sur la base de charbon, et cette tendance devrait se poursuivre.

La production baisse en Europe

Autre région en croissance, les Etats-Unis, qui bénéficient du développement du gaz de schiste, où des unités de production très compétitives, plus que celles d'Europe, ont été lancées sur la base d'éthane. Mais l'augmentation de la consommation américaine ne suffit pas à absorber ces nouvelles capacités, d'où "une pression de plus en plus forte de ces unités américaines" à l'export, s'inquiètent les industriels européens. En 2018, les importations européennes venant des Etats-Unis ont augmenté de 26% en volume.

Parallèlement, la production de plastiques en Europe a reculé l'an dernier (-4,3%) après une année 2017 assez forte, alors que la consommation augmentait légèrement de 0,4%. Dans ce contexte, la France a connu en 2018 une "baisse forte et amplifiée" de la production (-5,1%) par rapport à l'Europe et une consommation également en baisse (-2,6%), après une année 2017 très positive.