Photographie : à la rencontre des chasseurs de tempêtes en Bretagne

Publié
Photographie : à la rencontre des chasseurs de tempêtes en Bretagne
France 3
Article rédigé par
France 3 Bretagne, I. Frohberg, Ch. Polet, D. Mérieux - France 3
France Télévisions

Les photographes maritimes savent capter, comme personne, les éléments déchainés. Ils n'hésitent pas à braver le vent et les vagues pour des clichés exceptionnels. 

Depuis Brest (Finistère), la mer d'Iroise sous la tempête est comme une peinture, mêlée de gris, de vert et de bleu. Ewan Lebourdais est photographe, et a récemment été promu peintre officiel de la Marine. Il s'offre durant les tempêtes de véritables tableaux. "Hier après-midi [samedi 19 février, ndlr] se sont succédés à la fois des grains et des très belles lumières, et là, on a vraiment un bleu intéressant", commente-t-il.    

"La tempête, c'est quelque chose de fascinant" 

Les tempêtes comme Eunice réveillent l'excitation de tous les photographes maritimes. Mathieu Rivrin, lui aussi photographe, a choisi pour capturer ses images de se retirer au large. Il rentre de l'ile de Ouessant (Finistère), après trois jours de shooting. "Ce qui m'intéresse, [ce sont] vraiment les lumières et les vagues, le blanc des vagues qui contrastait avec un ciel noir et les grains qui s'enchaînaient sur l'ile, confie-t-il. La tempête c'est quelque chose de fascinant, de par sa force, son élégance... Les vagues dansent sur l'horizon au niveau de l'océan." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.