Cet article date de plus de deux ans.

Les températures mondiales risquent d'augmenter de 3 à 5°C d'ici à la fin du siècle

Une agence onusienne met en garde contre l'inquiétante tendance actuelle de concentration des gaz à effet de serre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La sécheresse touche la Loire, le 7 septembre 2017, à Montjean-sur-Loire (Maine-et-Loire). (LOIC VENANCE / AFP)

La température moyenne à la surface du globe est partie pour augmenter de 3 à 5°C d'ici à la fin du siècle si les tendances actuelles se poursuivent, a averti, jeudi 29 novembre, l'Organisation météorologique mondiale. Cette agence des Nations unies a avancé, au vu des dix premiers mois de 2018, que cette année devrait figurer au quatrième rang des plus chaudes jamais enregistrées.

"Les concentrations de gaz à effet de serre ont, encore une fois, atteint des niveaux records et si la tendance se poursuit, la température risque d'augmenter de 3 à 5 °C d'ici à la fin du siècle, écrit le secrétaire général de l'OMM. Si nous exploitons la totalité des ressources connues en combustibles fossiles, la hausse de la température sera nettement plus importante."

Il faut le marteler encore et encore : nous sommes la première génération à bien comprendre les changements climatiques et la dernière à pouvoir en contrer les conséquences.

Petteri Taalas

secrétaire général de l'OMM

Mardi, dans son rapport annuel, l'ONU avait prévenu que les promesses des Etats faites en 2015 à la COP21 ne suffiraient pas pour garder la hausse du mercure en deça de 2°C d'ici à la fin du siècle. Pour cela, les Etats doivent tripler leurs engagements d'ici à 2030.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.