Le réchauffement climatique, source d'angoisse ?

La question du réchauffement climatique taraude de nombreuses personnes. La journaliste de franceinfo, Mathilde Gracia, a rencontré les Français dans le quartier Châtelet à Paris.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Est-ce que le réchauffement climatique vous angoisse ? C'est la question posée par la journaliste Mathilde Gracia à plusieurs Français à Paris. "On va dire que c'est en arrière-pensée, c'est vraiment présent et on va quand même y penser même si on ne va pas arrêter de vivre pour ça", avoue un homme. "On trouvera des solutions, on ira sur mars au pire", ironise un autre homme interrogé.  

Cette peur de l'avenir, c'est l'eco-anxiété ou la solastalgie. Plus la planète va mal, plus elle se développe. Encore plus chez les militants écologistes, comme Sixtine Dano :  "Il y a une espèce d'impossibilité d'imaginer l'avenir, d'imaginer notre avenir personnel. Qu'est-ce ce qu'on peut faire comme métier si on imagine que dans dix, vingt ans, trente ans, le système ne sera pas ce qu'il est parce qu'il sera en déroute à cause d'une crise climatique", questionne la militante.    

"Une forme d'anxiété" se développe 

Ce psychiatre en entend de plus en plus parler. "Chez les jeunes adolescents ou jeunes adultes, parfois ce sont les premiers symptômes d'un trouble anxieux. Comme c'est un sujet de plus en plus commun, et qui touche plus les jeunes que les plus âgés, on va avoir une forme d'anxiété autour de ça", détaille le professeur Antoine Pelissolo, psychiatre à l'hôpital Albert-Chenevier AP-HP et auteur de "Vous êtes votre meilleur psy". Et le sujet est désormais très étudié. Certains hésitent même à avoir des enfants de peur de l'avenir. Les médecins préconisent de partir des aspirations de chacun, pour faire des changements dans le quotidien, l'alimentation, la consommation ou participer à des actions collectives.

Mathilde Gracia, journaliste à franceinfo.
Mathilde Gracia, journaliste à franceinfo. (FRANCEINFO)