Le géant Unilever s'engage à réduire de moitié son usage de plastique neuf d'ici 2025

Le groupe possède plus de 400 marques du secteur agroalimentaire et des cosmétiques, dont Knorr, Lipton, Magnum ou encore Dove. Son "empreinte plastique" est estimé à 700 000 tonnes par an.

Le logo de la marque Unilever à Rotterdam (Pays-Bas), le 21 août 2018.
Le logo de la marque Unilever à Rotterdam (Pays-Bas), le 21 août 2018. (PIROSCHKA VAN DE WOUW / REUTERS)

La promesse est faite. Le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a annoncé, lundi 7 octobre, son engagement à réduire de moitié ses emballages en plastique neuf d'ici 2025.

"D'ici 2025, Unilever garantira une réduction de moitié de ses emballages en plastique et collectera et transformera plus d'emballages en plastique qu'il n'en commercialise", a déclaré dans un communiqué le groupe anglo-néerlandais, qui possède plus de 400 marques, dont Knorr, Lipton, Magnum ou encore Dove. Le groupe, dont l'"empreinte plastique" est d'environ 700 000 tonnes par an, veut accélérer l'utilisation de plastique recyclé et mettre fin à l'utilisation automatique d'emballages individuels des produits, tels que les glaces ou les savons.

Développer les emballages réutilisables

"Nous devons introduire de nouveaux matériaux d'emballage innovants et développer de nouveaux modèles commerciaux, tels que les emballages réutilisables", et ceci avec "une rapidité et une intensité sans précédent", affirme le groupe.

Les grandes multinationales sont confrontées à une pression croissante des consommateurs à l'heure où l'urgence climatique est devenue une priorité. Dix-neuf entreprises, parmi lesquelles Unilever, Nestlé, Google ou L'Oréal, ont présenté en septembre une "coalition" qui s'est engagée à protéger la biodiversité, au cours du sommet Action Climat des Nations unies à New York.