La grève de l'école pour le climat très suivie en Australie

Les jeunes autraliens ont été les premiers à défiler pour le climat ce vendredi 20 septembre. 

Une partie de la foule rassemblée pour le climat à Sydney (Australie) le 20 septembre 2019.
Une partie de la foule rassemblée pour le climat à Sydney (Australie) le 20 septembre 2019. (PETER PARKS / AFP)

Les jeunes Australiens en nombre pour ouvrir le bal des manifestations pour le climat. Les premiers défilés contre le réchauffement climatique ont débuté vendredi 20 septembre en Australie, où le mouvement a été suivi par des millions d'écoliers.  

Dans les rues de Melbourne et Sydney, une foule impressionnante déambulait. A Sydney, les manifestants recouvraient une surface totale de 34 hectares. Greta Thunberg a salué la mobilisation australienne dans un tweet, estimant qu'elle impulserait celle des autres pays. 

Le mouvement "Fridays for future" ("les vendredi pour l'avenir"), incite les écoles à faire l'école buissonnière pour manifester contre l'inaction politique sur le changement climatique chaque vendredi. Lancées par l'activiste suédoise, les manifestations prévue ce vendredi s'annoncent particulièrement suivie : l'appel a été lancé dans le monde entier, à la veille du premier sommet des jeunes pour le climat de l'ONU. 

"Faites votre boulot", interpellaient des panneaux à destination des dirigeants politiques, qui se réunissent à partir de lundi à New York, pour un sommet spécial de l'ONU consacré à l'urgence climatique. "Nous ne l'avons pas provoquée, mais nous sommes ceux qui essaient de l'éteindre", disait une autre pancarte. Quelque 150 autres pays devraient connaître des manifestations similaires. Un mouvement de grande ampleur est attendu à New York, où Greta Thunberg sera en tête de cortège.